• “La musique revêt parfois la même noirceur que celle que nous connaissons à Univers Zero.” -Dolf Mulder, “Iconophobic Review“, Vital Weekly, #767, Jan 2011
  • “Bien au delà des parties avant-gardistes de tout univers musical. -Olav Martin Bjørnsen, “Iconophobic Review“, Progressor.net, Feb 2011
  • “Il vous faudra ouvrir grand les oreilles en pénétrant l’univers d’”Iconophobic” de Salim Ghazi Saeedi. Vous êtes prévenus.” -John O’Boyle, “Iconophobic Review“, Iconophobic Review, DPRP, Volume 67, 2010
  • “Iconophobic est une puissante interrogation de Saeedi sur la vie dans sa ville natale, Téhéran.” -Steven Reid, “Iconophobic Album Review“, Sea of Tranquility, September 28th 2010
  • “Sans pour autant se dévoiler totalement, il se peut que l’esprit du créateur vous transforme.” -Christy Claxton, “Iconophobic Album Review“, Stave Magazine, Aug 2010
  • “Sans jamais devenir prévisibles, et en prenant soin d’intervenir dans la partie bizarre-dissonnante ou arythmique, des guitares graveleuses et des violons tourbillonnants créent d’étonnants contrastes…” -Windhawk, “Progarchives.com’s review on Ustuqus-al-Uss album“, ProgArchives, May 23, 2009
  • “…Hendrix et Santana ont aussi manifestement inspiré le phénoménal et authentique génie guitaristique de Salim Ghazi Saeedi.” -Richard Poulin, “Abrahadabra Album Review“, Gnosis2000, Mei 2008
  • “Après une écoute attentive, je suis vraiment dans l’incapacité de déterminer quels artistes en particulier ont , plus que d’autres, pu les inspirer, ou d’identifier une influence spécifique.” -Olav M Bjornson, “Abrahadabra Album Review“, Progressor.net

“here we are not far from the approach to the Robert Fripp, oriental flavour, between jazz, electro-jazz and experimental rock” “ici, l’on n’est pas loin de la démarche à la Robert Fripp, sauce orientale, entre jazz, electro-jazz et rock expérimental.” -Iconophobic review, Prog-résiste Magazine #64, Pierre Nanson, Apr 2011 (Read more)

“Cette musique est beaucoup plus expérimentale avec des volutes de guitares à la Robert Fripp…” -Iconophobic Review, Harmonie Magazine #70, Philippe Gnana, Nov 2010  (Read more)

 ”it is as if the artist had invented his own rules of rhythm, his own arpeggios, his own musical language.” “tout se passe comme si l’artiste avait inventé ses propres règles rythmiques, ses propres arpèges, son propre langage musical.” -Human Encounter Review, Music Waves webzine, Realmean, Nov 2011 (Read more)

“a very personal album, the scary atmosphere mixing experimental rock, Arab music and electronic music.” “un album très personnel, à l’ambiance angoissante mixant le rock expérimental, la musique arabe et la musique électro.” -Iconophobic Review, Highlands Magazine #54, Axel Scheyder, Jan 2012 (Read more)

“Do not expect the strangeness of [Iconophobic's] atmosphere to quickly reveals all its secrets.” “Mais n’attendez pas de l’étrangeté de cette atmosphère qu’elle vous révèle trop rapidement l’intégralité de ses secrets” -Iconophobic Review, Music Waves webzine, Realmean, Dec 2010 (Read more)

“cleverly mixed the most distant roots of progressive rock with eastern sounds “il a su très intelligemment mélanger les racines les plus lointaines du rock progressif avec des sonorités typiquement orientales” -Iconophobic review, Zicazine, Fred Delforge, Jun 2011 (Read more)

“A recommended album for any fan of Progressive Rock in the sense of the word.” “Un album recommandable pour tout fan d’un Rock Progressif dans le sens premier du terme.” -Ustuqus-al-Uss Review, Music Waves webzine, Mr. Blue, Jun 2011 (Read more)